Emmanuel Macron, Ramy Shaath, la présidentielle, et l’avenir de la France

Emmanuel Macron vient de remporter une victoire. Sa démarche très insistante auprès du président égyptien Abdel al-Sissi – « nous n’avons rien lâché » insiste-t-il avec emphase – a abouti à la sortie de prison de Ramy Shaath, un égypto-palestinien, et à son accueil bienveillant à Paris dans la journée du 8 janvier.
Jean-Pierre Bensimon

Qui est Ramy Shaath ? C’est l’un des plus notables cerveaux de l’antisionisme radical palestinien dans le monde. Il a été le cofondateur du mouvement BDS (boycott, désinvestissement, sanctions) qui a pour objectif explicite la destruction d’Israël, et il s’est consacré à son organisation et son développement en Égypte. Étrangement, Macron qui avait identifié naguère sans ambiguïté l’antisionisme à une forme d’antisémitisme, n’y a vu rien à redire. De même l’illégalité du boycott en France, l’ADN de Ramy Shaath, est attestée par les consignes données par les préfets sur instruction gouvernementale. Shaath a néanmoins assuré dès son arrivée qu’il « continuerait. »

Ramy Shaath à son arrivée à Paris le 8 janvier 2022

Par ailleurs Ramy Shaath s’est investi dans le désastreux « printemps arabe » en Égypte qui a abouti au renversement de Hosni Moubarak et son remplacement par le régime islamiste de Mohamed Morsi. Celui-ci représentait les Frères musulmans, la principale obédience islamiste et terroriste du monde sunnite. Quand Morsi a été renversé par l’actuel président égyptien en 2013, Ramy Shaath est devenu un opposant actif au régime, à l’instar des Frères musulmans.

Il faut savoir qu’Abdel al-Sissi est célèbre pour avoir appelé les autorités de l’Université Al Azhar, qui donnent le ton à l’islam sunnite, à une révolution religieuse anti-terroriste :

« Nous avons atteint le stade où les musulmans se sont mis à dos le reste du monde. Est-il concevable que le 1,6 milliard [de musulmans] veuille tuer le reste d’une population mondiale de 7 milliards, pour permettre aux musulmans de prospérer ? Ce n’est pas possible ! (…) Le monde entier, je le répète, le monde entier attend votre prochaine initiative… parce que cette Oumma [communauté de tous les musulmans du monde] est en train de se déchirer, elle est en train de se détruire, elle est en train de se perdre – elle est en train de se perdre, et cela de nos propres mains1. »

C’est ce nouvel engagement politique et moral de l’État égyptien qui conduisit Ramy Shaath à s’investir dans l’opposition au régime et à passer deux ans et demi en prison.

La prise de parti, disons même l’ardeur d’Emmanuel Macron pour ce genre personnage est à rapprocher de deux votes à l’assemblée générale de l’ONU en décembre, où la France s’est démarquée d’autres pays européens de poids, entre autres de l’Allemagne.

A la différence de son alter ego du couple européen, Macron a voté pour une résolution interdisant toute dénomination non arabe du Mont du Temple, niant ainsi le lien et l’antériorité historique des Juifs (mais aussi des chrétiens) dans ce lieu saint emblématique, et donc leur relation avec Jérusalem.

Lors d’un second vote, à la différence de l’Allemagne et d’autres occidentaux, il a voté en faveur du financement d’un objet juridique inconnu à ce jour. Il s’agit d’une commission d’enquête perpétuelle (sic !) sur les crimes d’Israël suite aux affrontements de mai 2021 où le Hamas a tiré plus de 4000 roquettes et missiles sur les villes d’Israël. La commission dotée d’un budget de 5 millions de dollars engagera 24 enquêteurs experts des droits de l’homme, alors que l’on en compte 10 pour toute l’Asie.

L’alignement d’Emmanuel Macron sur le radicalisme islamique mondial matérialisé par l’accueil réservé à Ramy Shaath et ses votes à l’ONU, en décalage de ses partenaires européens les plus notables, incite à une réflexion sur la présidentielle prévue pour le mois d’avril.

Pour penser cet évènement, il est judicieux de projeter la France dans l’avenir à moyen-terme.

Comment va évoluer le phénomène de massification démographique islamique dans l’hexagone ? Dans son ensemble, l’immigration musulmane assure aujourd’hui en France des fonctions essentielles pour le pays et le bien-être collectif. En témoigne sa présence décisive dans les secteurs des services, de la construction, de la sécurité, de la santé, etc.

Mais en même temps les musulmans semblent diverger globalement de plus en plus des normes et du mode de vie de la nation. Leur jeunesse est majoritairement acquise à l’idée de la supériorité des lois de Dieu sur celles des hommes, et des zones entières vivent sous une espèce de charia. Le refus violent de la souveraineté de l’état français et de ses lois, le mépris pour les « Gaulois », conduisent à une montée irrépressible des affrontements, une compétition ethnique sur l’espace public, et à une véritable sécession. En d’autres termes, à moyenne échéance, sur les tendances actuelles, la France va à la guerre civile.

Le seul espoir de solution réside dans un tarissement strict des immigrations musulmanes et la déconnexion des musulmans nationaux des influences guerrières du radicalisme islamique qui dévore aujourd’hui l’immense planète musulmane, mais aussi nos banlieues. Il faut réduire les liens des musulmans de France avec la Oumma et majorer leur imprégnation par la culture et les valeurs occidentales. Une part majeure du destin du pays se joue désormais sur cette question. Il n’y a pas d’autre solution pour désamorcer l’éruption du désastre sanglant qui menace.

Or en s’alignant sur le radicalisme sunnite mondial, en mettant toute son ardeur à ouvrir les portes de la France à un boute-feu du calibre de Ramy Shaath, Emmanuel Macron renforce les connexions entre les masses musulmanes de France et l’islam conquérant, étranger et autochtone, au lieu de tout faire pour les rompre.

Voila une question qu’il faudra bien poser dans la perspective des présidentielles d’avril prochain. J-PB

Jean-Pierre Bensimon, Le Bloc-Note
9 janvier 2022


1 Le 1ᵉʳ janvier 2015 http://raymondibrahim.com/2015/01/01/egypts-sisi-islamic-thinking-is-antagonizing-the-entire-world/

5 commentaires

  1. A l attention de Mr Bensimon ,
    Merci d avoir pris la peine de me repondre .
    Vous avez raison de souligner que les pays arabes , et surtout ceux de la zone de contact avec Israel, sont sur la voie de la modification de leurs attitudes et politiques .
    Notez , toutefois, que , comme par hasard , on retrouve l extremisme le plus obtus chez ceux qui n ont aucune raison objective d en vouloir a Israel ( algerie, tunisie par exemple )
    Par ailleurs pour la diplomatie française , il faut , je pense , lire son comportement violemment antisioniste a l aune des racines catholiques des grands bourgeois qui la dirigent , il faut aussi imaginer la pression des grands patrons , avides de contrats faciles dans les dictatures arabes a l heure ou l industrie française est declassée et souvent desormais incapable d affronter l univers ultra concurrentiel qui est celui des marchés dans les pays libres .
    Il ne faut pas negliger un certain agacement que doivent nourrir les entrepreneurs français , naguere fournisseurs d Israel et aujourdhui lourdement concurrençés par des israeliens culottés .
    Les ventes d armes restent un des derniers domaines forts de l economie française et les israeliens sont souvent d excellents connaisseurs des technologies françaises .
    Enfin , l inertie du quai d orsay peut aussi s expliquer par l incompetence de ses services , on a pu juger la lamentable prestation de JY Le Drian dans l affaire des sous marins australiens ! Ayant fait du business pendant 40 ans , dans cette affaire j aurai viré les contacts français pour incompetence crasse avant de blamer le client 🥵
    Enfin pour ce qui concerne la demographie française : il est difficile de ne pas observer qu une nouvelle population occupe desormais des pans entier du pays et que les autochtones ont tendance a quitter ces zones , creant ainsi , de facto , une partition a venir ( dixit Hollande 🤡)
    Rien ne permet de prouver que les musulmans votent de façon coherente , pas plus que les juifs ne l ont jamais fait , mais , encore une fois , l inculture crasse et la niaiserie insoupçonnée de la classe politique française laisse vraisemblablement libre cours a ce fantasme et on constate que les politiques ( melenchon , mais pas seulement lui) continuent a speculer sur ce point .
    Bien cordialement
    TA

    J’aime

  2. Commentaire à l’attention de M. Amouyal
    Merci, cher monsieur, pour vos observations qui témoignent d’une bonne information et d’une réflexion intéressante sur le devenir de la France
    Pour nourrir le débat, je voudrais cependant souligner deux points à mes yeux essentiels,
    Depuis l’époque de la liquidation de l’alliance franco-israélienne qui a suivi le retour du général de Gaulle au pouvoir, toutes les données stratégiques ont changé. J’en soulignerai deux.
    1) Le regard du monde arabe sur Israël s’est radicalement modifié avec les « printemps arabes » et la pression imposée par l’expansionnisme iranien. Aujourd’hui les Arabes ont d’autres chats à fouetter que la cause palestinienne passée pour eux au second plan. La politique arabe traditionnelle de la France (sécurisation des approvisionnements en pétrole, recherche de marchés d’armements et d’infrastructures, et influence diplomatique dans les instances internationales) n’est plus servie par le palestinisme exacerbé façon Macron. La politique actuelle de Macron n’a rien pour séduire l’essentiel des dirigeants arabes comme naguère, ni pour servir des intérêts diplomatiques ou économique en jouant la carte de la douleur palestinienne. Elle est désormais contre-productive.
    2) La situation intérieure française a changé. Avec l’essor du radicalisme islamique et l’accroissement de la démographie islamique en France nous connaissons une guerre civile larvée qui n’existaient pas quand la politique arabe a été définie. La connexion entre le radicalisme islamique et les masses musulmanes en France est aujourd’hui le cauchemar des spécialiste de la sécurité. Or la politique de Macron aggrave cette plaie.
    L’hyper palestinisme actuel de Paris d’inscrit donc dans un contexte nouveau qui échappe aux catégories de l’Eurabia de Bat Yé’or. Il est donc légitime d’en faire une analyse totalement renouvelée. et d’insister sur sa nature particulièrement périlleuse pour la stabilité de la nation française hic et nunc.
    Concernant votre défense de l’idée de la « binationalité » de l’Etat français et d’une situation de « non retour », je me garde bien d’émettre des conclusions affirmées vu l’extrême complexité du sujet. Je me contente d’inciter à l’approfondissement de l’analyse et à la prudence.
    Bien à vous
    Jean-Pierre Bensimon

    J’aime

  3. Et dire qu’il y a des Juifs qui ont voté pour lui et qui recommenceront aux prochaines élections. Vous allez me dire aussi que les Juifs Américains ont voté en masse pour hussein le noir arabe, obama. Décidément notre peuple est atteint du syndrome de stokholme.

    J’aime

  4. Merci Mr Bensimon pour ce texte , passionant comme toujours , je me permet , neanmoins une remarque :
    Macron n a en rien innové dans les comportements odieusement antisionistes et les votes scelerats :
    Ses predeçesseurs ont mené strictement la meme politique et je ne soupçonne aucun d eux ( macron compris) d etre antisemite .
    Alors ? Il faut se rendre a l evidence , il a ete decidé une politique eurabienne ( voir Bat yeor) qui transcende les dirigeants et partis , cette politique est une alliance strategique profonde et totale entre la France et des puissances islamiques peu recommandables comme le Qatar ou l arabie , qui implique une integration dans la sphere islamique totale :
    Force est de constater que la France est definitivement un etat bi national , la minorité islamique est donc importante et determinante pour ce qui subsiste de vie democratique :
    Qui imagine encore etre elu sans flatter les millions de français musulmans ?
    Qui imagine gouverner le pays sans obtenir le soutien des institutions aux mains des islamo gauchistes ( education nationale , syndicats , magistrature )
    Qui imagine s opposer a nos creanciers du golfe alors que le pays est en totale banqueroute ?
    Le point de non retour est largement depassé , et ni Zemmour ni personne ne pourra changer cet etat de chose , La France a fait une entree definitive dans le monde musulman , elle sera desormais a la remorque des evenements qui s y deroulent , pour le bien ou le mal car la composante originelle de ce pays , minée par le doute et l effondrement demographique va voir son influence se reduire ineluctablement .
    Pour finir , je dirai que macron ou les futurs dirigeants ne pourront rien pour la minuscule minorité juive , meme si les discours lenifiants peuvent traduire , parfois, une semblant de sincerité .
    Pour le peuple juif , l histoire se joue plus a l est dans sa patrie historique , l etape « France » aura eté une etape et rien de plus

    J’aime

Répondre à Jean-Pierre Bensimon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s