L’honneur perdu de l’Establishment juif et le vote qui a sauvé l’honneur des Juifs…

Lors du 1ᵉʳ tour de l’élection présidentielle en France, les Juifs franco-israéliens ont voté pour Zemmour à 53,59 %, Macron ne recevant que 31,72 %.

Je ne sais si nous saurons au moins approximativement ce que fut le « vote juif » en France, mais d’après ce que l’on me dit, les Juifs de France auraient voté majoritairement contre Macron.

Ceci est un camouflet pour le principal concerné, mais aussi, et dirais-je surtout, pour les instances de l’establishment juif de France, Crif et Rabbinat, qui non-contents d’avoir outrepassé leur droit, en traitant Zemmour d’antisémite, ont aussi appelé à voter contre lui, y compris dans les synagogues, un peu comme l’ont fait les islamistes en appelant eux à voter Mélenchon.

Au-delà du camouflet, et de l’indépendance d’esprit manifestée par ces électeurs, ce qui est plutôt réjouissant en ces temps d’unanimisme ovin, il est plus important à mon sens de se demander d’où vient ce surcroît de lucidité des Juifs, qu’ils vivent en France ou en Israël.

Il y a d’abord bien sûr que les Juifs sont les principales cibles et les premières victimes de l’islamisme, que ce soit en France ou en Israël. L’islamisme en effet ils connaissent. Ils savent qu’il s’agit d’une haine passant à l’acte, fondée sur de nombreux versets du Coran et passages des hadiths qui les animalisent en tant que « singes et cochons », et qu’aucune sommité de la loi musulmane ou chef d’État musulman n’ont cherché à supprimer, ou même seulement à inviter à ne plus les citer. Et donc le seul candidat du 1ᵉʳ tour qui a été très clair à ce sujet a été incontestablement Eric Zemmour.

Le rapport d’Amnesty international accusant Israël d’être un pays d’apartheid a été condamné par les États-Unis et l’Angleterre. Pas par la France.

Il y a ensuite que la politique extérieure macronienne a été en général hostile à Israël. On ne compte plus les votes français de cette nature à l’ONU. Le rapport d’Amnesty international accusant Israël d’être un pays d’apartheid a été condamné par les États-Unis et l’Angleterre. Pas par la France. A l’ONU comme à l’Unesco, la France s’est associée au déni de l’histoire juive par « la communauté internationale », votant pour le grand remplacement falestinien : le Mont du Temple ne devant s’appeler désormais que « Haram EchCherif », comme si le Temple de Salomon n’existait pas déjà depuis 17 siècles avant la conquête islamique !!!

Les Juifs donc ne sont pas dupes de l’hypocrisie éhontée du président sortant. D’un côté, il se fend durant le dîner du Crif d’un « Jérusalem capitale éternelle d’Israël » (déclaration lue par l’un de ses ministres) et de l’autre, justement à l’occasion de ce vote, Jérusalem est située en « territoire palestinien » !!! Et ce avec un Consulat qui se comporte comme une ambassade d’un État falestinien, sans être subordonné à l’ambassade française en Israël.

Mais au-delà de ces deux aspects, il y a surtout la question d’identité, question existentielle et essentielle pour les Juifs. Ayant lutté et usé de mille subterfuges pour résister notamment à l’antijudaïsme païen, chrétien, islamique, nazi, et communiste, et à toutes les tentatives de destruction physique et spirituelle, les Juifs ont été particulièrement sensibles à la démarche identitaire de Zemmour, qui peut se résumer au refus de se faire remplacer par un autre peuple, par une autre civilisation, et qui fut le pilier central de sa courageuse campagne.

Et quand je parle d’identité, je ne parle pas que de l’identité spirituelle, civilisationnelle, mais aussi de l’identité sexuelle et familiale qui, un peu partout dans le monde dit « démocratique » et sous l’impulsion des États-Unis, est devenue la cible d’une armada de philosophes, de mouvements agressifs, de politiciens, de généticiens, d’enseignants, et de chirurgiens, qui tentent de convaincre que la différence sexuelle n’existe pas, que c’est juste « une construction », qu’un couple hétéro est une anomalie, qu’il est temps de remplacer papa-maman par « parent 1 et parent 2 », et l’humanisme par le transhumanisme !

Et là aussi, Zemmour prit l’engagement de mettre fin à tout ce cirque. Ses appels si émouvants ont fait vibrer des centaines de milliers de Français, mais malheureusement il faut reconnaître que le rouleau compresseur des médias qui devraient être sanctionnés pour avoir rompu avec la plus élémentaire déontologie – leurs journalistes devenant des vampires maccarthystes – n’a pas été vain.

Il faudra sans doute plus d’ensauvagement, plus d’assassinats, plus de terrorisme étatique et sociétal, pour que les gens du peuple, et les « « « élites » » » acceptent de prendre conscience de la vérité du diagnostic fait par Zemmour.

Mais ne sera-t-il pas trop tard ? La remise en ordre qui aujourd’hui pourrait se faire pacifiquement, ne sera-t-elle pas l’objet d’une guerre civile, comme vient de le proposer Anasse Kazib, un militant du NPA, qui appelle à « s’organiser militairement » face au « fascisme » qui pour lui n’est évidemment pas islamiste. Appel qui probablement laissera la justice de glace.

Au 2 tour, le président sortant a de fortes chances d’être bientôt un revenant. Grâce à l’appui d’une droite fortement gauchie, des islamo-gauchistes-mélenchonnistes dont les indigénistes, de ces intellos institutionnels (telle Carine Bernault, présidente de l’Université de Nantes qui vient d’envoyer à tous les étudiants un mail les appelant a voter Macron… Ben Voyons !), des Juifs de cour, et même de certains intellos juifs qui momentanément s’apprêtent à oublier que « l’extrême droite » qui menace la France c’est le fascisme vert comme on disait en Algérie, et nous refaire le coup mitterandien du cordon sanitaire.

Je salue au passage l’un des trop rares intellectuels juifs non-conformistes, Gilles-William Goldnadel qui déclarait dans une radio juive quelques jours avant le 1ᵉʳ tour :

« Bien entendu qu’un Juif, s’il le souhaite, peut voter pour Marine Le Pen. Elle n’a plus rien à voir avec son père… et même son père n’était pas le nazi qu’on avait voulu faire ».

Comme la majorité des Juifs d’Israël, je dirai : « Pas une de nos voix a Macron ». Ce qui ne veut pas dire qu’ils voteront Marine Le Pen surtout après sa déclaration consternante alignée sur la position anti-israélienne du Quai d’Orsay concernant le conflit falestino-israelien, parlant de « frontières de 67 » qui, on le sait, n’ont jamais été des « frontières », mais des lignes de séparation de 1949 jamais entérinées par des Traités de paix refusés par les pays arabes agresseurs puis défaits. MLP va jusqu’à refuser de reconnaître la souveraineté sur Jérusalem. Jérusalem ! Tout Jérusalem, est et ouest !

On est si loin d’un Eric Zemmour qui, président, aurait fait comme Trump et aurait déplacé l’ambassade française de Tel Aviv vers Jérusalem. Si loin du Président d’honneur de « Reconquête » Gilbert Collard qui, ne se contentant pas d’une télé-apparition, avait tenu à se déplacer en Israël à la veille du 1ᵉʳ tour pour déclarer à I24 :

« Oui, nous reconnaîtrons Jérusalem comme la capitale d’Israël ! Je ne demande qu’une seule chose si Eric Zemmour est élu, c’est d’être le premier ambassadeur de France à Jérusalem. ».

Si donc MLP croit pouvoir battre son concurrent en reprenant son argumentaire et sa phraséologie, elle se trompe. C’est au contraire en s’en distinguant du tout au tout.

Et en tous cas, elle ne me trompera pas et si mon jugement la concernant n’est pas encore fixé, j’attends avec vigilance ses autres déclarations. Mais je reste convaincu que le véritable changement ne pourra venir que d’Eric Zemmour qui lui ne fait pas dans le copier-coller, et a été le seul à proposer des remèdes précis au mal tout aussi clairement défini.

Je tiens à le saluer pour son courage et pour avoir avec sang-froid résisté à la meute pogromiste de trop de (pseudo) journalistes, en attendant qu’il devienne dans 5 ans, à l’instar d’Orban en Hongrie, le Président que la France sera bien forcée de plébisciter si elle ne veut pas disparaître. JPL

Hag Pessah Sameah lekoulam !

Bonnes Fêtes de Pâque à tous !

Jean-Pierre Lledo, MABATIM.INFO

Un commentaire

  1. Appellerez vous les « bons juifs » (puisqu’il y en a des « mauvais » a voter comme Z l’a demandé à voter pour Marine Lepen qui elle semble une vraie amie des juifs ?
    Merci de votre réponse

    J’aime

Répondre à horace Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s