Non à Macron, Oui à l’espoir d’un grand changement !

22 avril 2022

La machine macroniste avait été bien huilée. Son avant-garde visible, les grands médias, s’était alignée en ordre parfait pour le combat. On lui désigna le plus dangereux de ses ennemis, Eric Zemmour. Il devait être abattu et les médias s’acquittèrent avec brio de leur tâche. Telle une meute pogromiste assoiffée de sang, ils le lynchèrent. Il fallait le « tuer » et ils le tuèrent.

Comme dans les scénarios mafieux, le commanditaire, Macron, n’eut même pas besoin de se montrer. Une fois éliminé le seul adversaire qui lors d’un vrai duel aurait pu le terrasser, il ne restait plus qu’à se préparer à ne faire qu’une bouchée de Marine Le Pen.

Ainsi les choses furent programmées, et ainsi se déroulèrent-elles. Le scénario inventé par Mitterand, avait déjà fonctionné avec succès de multiples fois, d’abord avec le père, puis avec la fille en 2017 et aujourd’hui.

Je voterai néanmoins pour elle ce dimanche 24 avril.

Dans l’immédiat surtout contre Macron, ou plutôt contre ce dont il est le représentant :

— la progression de l’islamisme (ses déclarations et celles de son ministre de l’Intérieur au sujet du voile, à visée électoraliste, donnent déjà idée de la mise à mort imminente de la laïcité française) lié à la progression des flux migratoires, essentiellement islamiques ;

— la progression du wokisme qui réunit tout à la fois, la cancel culture et la repentance « décoloniale », le transgenrisme (introduit déjà dans les écoles) et le transhumanisme (les commissions d’Éthique ne servent plus qu’à battre en retraite et à avaliser ce qui hier semblait impensable), le tout saupoudré d’écriture inclusive ;

— la progression du « mondialisme » (en fait une Europe asservie aux États-Unis, qui fut incapable d’imposer à l’Ukraine, c’est-à-dire aux États-Unis, le respect des Accords de Minsk‑2 en 2015, prévoyant un statut d’autonomie pour les russophones du Donbass, ce qui aurait rendu impossible la guerre actuelle) qui vise à dicter sa loi aux autres superpuissances, y compris par la guerre mondiale nucléaire ;

— la progression de la dictature médiatique qui vise à délégitimer et réduire au silence toutes les voix discordantes, prélude à la dictature politique des « élites ».

Mon vote (et je suppose celui de ceux qui seront je l’espère fort nombreux) aura surtout la signification d’un espoir : que naisse en France un grand mouvement politique capable de mettre un terme à la dérive actuelle qui ne peut mener qu’à la guerre civile, et de redonner aux gens le pouvoir qui leur a été subtilisé au profit d’armées de bureaucrates, sans foi ni loi. J-PL

Jean-Pierre Lledo, MABATIM.INFO

5 commentaires

  1. Marine le pen aura , lors du dernier debat , enfin joué son role de faire valoir a la quasi perfection , loin de sa ridicule prestation de 2017 , elle a reussi a faire croire qu elle s opposait a macron sans utiliser un seul des nombreux arguments qui auraient pu faire trebucher le poudré .
    Elle confirme ainsi magistralement l impression qu elle m avait laissé en 2017 : elle est un rouage du systeme que l ancetre de macron , le sieur mitterand avait brillament construit .
    le systeme qui controle la France fabrique aussi ses oppositions : une methode imparable issue de l univers du business ou la meilleure façon de maitriser un marché est de racheter ( meme a prix d or ) son principal concurrent pour le mettre sous cloche .
    Bravo au RN qui n aura pas demerité , macron , qui a deja recuperé une bonne partie des LR n a plus qu a donner le maximum a melenchon ( son autre compere sois disant del autre bord ) pour etre le monarque presque absolu dans cette France avachie qui ne demande plus qu a obeir .

    J’aime

  2. Il fallait le tuer, oui, mais hélas, il se tua aussi lui-même quand, accroché à son idéologie binaire et à la forfaiture, lui aussi, des ridicules accords de Minsk, il s’est bêtement refusé à saisir l’occasion de la vile agression de l’Ukraine pour lâcher enfin son anti-américanisme primaire et se distancer définitivement du nouveau Führer du national-russisme, et en accueillir les victimes à bras ouverts tout en proposant en même temps bien sûr d’aider les pays voisins pour le faire… D’où effectivement le triste mais nécessaire choix qu’il nous a laissé, de voter pour la petite boutiquière du « pouvoir d’achat » qui, aussi nulle sur l’économie que sur la politique étrangère (encore une qui refuse de dénoncer son incroyable et coupable aveuglement sur Poutine), se laisse imposer des entretiens d’embauche pour ministre des finances alors qu’il aurait fallu dénoncer haut et fort la mystification du Petit marquis poudré qui va nous enfoncer un peu plus dans la fameuse guerre civile dont il fait semblant d’agiter la menace …

    J’aime

  3. D’accord avec vous, je voterai comme vous … sans grand espoir, hélas !
    Restent les législatives : J’espère que la droite se ressaisira et fera bloc … à suivre

    J’aime

  4. Ajouter un addendum au Texte de jplledo contenant la GAFFE DE MACRON AU DÉBAT: «  »MAIS VOUS ALLEZ CRÉER UNE GUERRE CIVILE! » » IL A TOUT AVOUÉ, LA….. !!!!!!!!!!!!

    J’aime

    • Toujours un avis sur tout le père Bore . Et toujours aussi borné et catégorique … Les réseaux sociaux sont pâtir de son idéologie…

      J’aime

Répondre à admetthey Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s