Aux armes, citoyens !

La vente libre des armes est-elle la seule cause des meurtres de masse ?

Depuis le documentaire Bowling for Columbine de Michael Moore, lauréat du 55 anniversaire du Festival de Cannes1 en 2002, nul ne se risquerait, en France, à défendre le droit des civils à porter des armes, sans passer pour un suppôt de l’extrême-droite et du NRA, le lobby des armes américain.

Curieusement, les indigénisto-racialistes français, s’ils ont essayé d’importer dans notre pays le vrai racisme américain des années Martin Luther King et les fausses statistiques de Black Lives Matter2, ne se sont jamais indigné du fait qu’un quart à un tiers des homicides sont commis par arme à feu (derrière les armes blanches et les coups et violence), soit une centaine par an (Gunpolicy et Frenchmorning).

Cela aurait-il à voir avec une sympathie spontanée des racisés pour les assassins ou avec le fait que le rapport entre les policiers tués en service et les victimes de la violence légale n’est que du simple au double3 ? Eh oui, en France, où la vente d’armes est strictement encadrée, il y a quand même 300 à 400 homicides par an.

Michael Moore, le Mélenchon du docu made in USA avait une explication simpliste et unique du phénomène des tueries lycéennes dans son pays : la vente libre des armes. Pourtant, il y a des pays où les citoyens sont armés et où on ne déplore aucun meurtre de masse : en Suisse, tous les hommes sont réservistes et gardent leur arme à domicile. En Israël, tous les jeunes de 18 ans font leur service militaire, qui dure deux ans et demi pour les garçons et deux ans pour les filles. Depuis l’attaque surprise de l’Égypte et de la Syrie contre leur pays le jour du Grand Pardon 1973, les appelés israéliens emportent leur arme chez eux pendant leurs permissions.

En France, ce ne sont pas les assassins qui tuent, mais les armes

Il semble que les Français doivent s’habituer à risquer d’être poignardés ou égorgés dans la rue par des loups solitaires souffrant de troubles psychiatriques et armés de couteaux car, apparemment, il n’y a que les terroristes et les malades mentaux qui possèdent des armes blanches.

Ceux qui pourraient les arrêter sont les policiers et les gendarmes, seuls à disposer de la violence légale. Sauf que dès qu’ils dégainent, ils sont accusés de racisme, aussi hésitent-ils à se servir de leur arme.

Pour triste mémoire, quand Sarah Halimi, médecin à la retraite, a été torturée par son assassin pendant trois-quarts d’heure, ce n’était pas la concierge qui était dans l’escalier, mais la police. En entendant les sourates du Coran hurlées par le meurtrier, la maréchaussée a jugé que le plus urgent était d’attendre. Il est vrai que dans notre pays, l’arrestation musclée de malfaiteurs invoquant Allah est pratiquement toujours suivie d’émeutes. La mort d’une sexagénaire juive, jamais.

Les civils armés sauvent aussi des vies

Le 20 juillet 2022, un loup solitaire palestinien a commencé à poignarder les passagers d’un bus israélien. Le chauffeur a arrêté son véhicule et ouvert les portières pour leur permettre de s’échapper. Un photographe de presse, qui conduisait sa voiture derrière le bus, a arrêté son véhicule. Voyant ce qui se passait, il n’a pas réagi comme le Rouletabille moyen : au lieu de sortir son téléphone et de filmer, il a chargé son arme et s’est dirigé vers le terroriste, qui l’a menacé. Le photographe a tiré, blessant mortellement l’agresseur, avant l’arrivée de la police. Ce qui est certainement le plus choquant aux yeux des Français, c’est que ce même photographe avait déjà neutralisé un autre loup solitaire armé d’un poignard six ans auparavant (Algemeiner).

Il est intéressant de noter que le sauveur des passagers n’a pas été accusé de meurtre, comme cela aurait pu arriver en France (Cnews). Le Hamas a félicité l’assassin, mais le Premier ministre israélien a remercié le photographe, déclarant que la réaction de ce civil avait permis d’éviter de nouvelles victimes.

Y aurait-il eu autant de victimes au Bataclan s’il y avait eu, parmi les spectateurs, un réserviste armé ? On ne le saura jamais, car en France, les dealers gardent jalousement les adresses de leurs fournisseurs de « Kalatch » et ils en gardent jalousement les adresses ! LM♦

Liliane Messika, MABATIM.INFO


1 L’année où Roman Polanski a obtenu une palme d’or pour Le pianiste sans que quiconque y trouve à redire !

2 Non seulement la police américaine ne tire PAS plus facilement sur les Noirs, mais les Blancs en sont victimes 7 % plus souvent qu’eux (Harvard Edu)

3 De 1970 à 2017, 469 policiers sont morts en service (Eveybodywiki) et 747 personnes tuées en France entre 1977 et 2020 par les forces de l’ordre (le Point)

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s