Un courant d’air… et paf, le masque !

[23 décembre 2022]

Le masque, objet du désir en 2020 et de déplaisir en 2022

Lorsque le virus SARS-CoV-2 fut identifié comme le meurtrier de milliers de Français, les survivants se trouvèrent fort dépourvus du seul dispositif présumé efficace : le masque. Aussitôt il poussa sur la toile autant de systèmes D pour s’y substituer que d’internautes. Rappelons pour mémoire la serviette hygiénique à l’intérieur d’un filtre à café nanti de deux élastiques…

Deux ans plus tard, le masque fait partie des objets aussi indispensables que le téléphone portable pour les sorties en ville. Mais avec lui, sont apparues les érythèmes, les peaux sèches, les allergies, etc., ainsi que tous les inconvénients liés à la dissimulation du visage, que ce soit dans le discours interhumain (sourire notamment !) ou dans le dialogue humain-smartphone à reconnaissance faciale.

Les COVID, grippes et autres virus respiratoires n’ont pas disparu, mais ceux qui mettent encore le masque, devenu facultatif, le portent de façon plus ou moins négligente et donc plus ou moins efficace. Même au pays du soleil levant, où l’objet fête son centenaire, seuls 23,1 % des Japonais le portent comme il faut (National Library of Medicine).

Masque invisible, sourire visible et virus inaccessible

Une solution inédite vient d’un pays dont la seule ressource en matières premières est la matière grise: une équipe du Technion, l’Institut de technologie israélien, 83 dans le classement de Shanghai en 20221, a trouvé une alternative révolutionnaire au masque. Son invention consiste en un « écran d’air » invisible soufflé devant le visage de l’utilisateur par un dispositif léger recouvert d’un filtre et fixé sur la visière d’une casquette.

L’écran d’air a l’avantage de protéger les yeux, le nez et la bouche des virus, sans les inconvénients du masque en termes de communication orale ou d’allergies.

Au plan environnemental, étant réutilisable, il évite à des milliards de masques en non-tissé de se retrouver dans la nature ou dans l’estomac des tortues de mer.

Les expériences menées au Technion ont démontré que l’écran d’air bloque aussi efficacement les virus aériens que les projections de toux et d’éternuements. L’institut universitaire a accordé une licence pour sa découverte à une startup israélienne (Technion).

Le nom à surveiller dans les médias pour savoir quand ces écrans d’air seront disponibles pour le grand public n’est donc pas « Père Noël », mais Wisdome Wearables.

Espérons qu’il ne sera pas nécessaire d’attendre Hannouka 5784 et Noël 2023 ! LM♦

Liliane Messika, MABATIM.INFO


Voir aussi:
https://nocamels.com/2022/12/were-wearing-face-masks-but-youd-never-know-it/

1 www.shanghairanking.com/rankings/arwu/2022 – Classement des 2500 meilleures universités du monde sur la base, entre autres, du nombre d’anciens élèves et de membres du personnel ayant remporté des prix Nobel et des médailles Fields, le nombre de chercheurs hautement cités sélectionnés par Clarivate et le nombre d’articles publiés dans des revues Nature et Science.

Publicité

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s