Lettre ouverte aux donateurs du Mémorial de la Shoah

logo-memorial-shoah

Par Evelyne Tschirhart*

Le dîner annuel du Mémorial de la Shoah aura lieu le 10 octobre prochain. Il sera l’occasion pour les donateurs de célébrer le Mémorial et d’apporter leur contribution généreuse au travail accompli. Rien de plus normal !

Les donateurs ne sauront sans doute pas – et c’est la raison de cette lettre -, que le discours de présentation du Directeur Jacques Fredj, valorisant toutes les actions du Mémorial, ne mentionnera pas une forfaiture que nous avons déjà dénoncée dans la presse : l’éviction manu militari de l’Historien Georges Bensoussan dont l’engagement et le travail, depuis plus de 25 ans, ont été pionniers grâce à toutes ses activités pédagogiques auprès des établissements scolaires et des professeurs d’histoire ainsi que ses nombreuses productions éditoriales.

La faute de Georges Bensoussan ? Avoir été mis en procès, de façon inique et en contradiction totale avec la liberté d’expression qu’on peut attendre d’une démocratie, par le CCIF, le MRAP, la LICRA, La LDH, SOS Ô Migrants, pour avoir dit au cours de l’émission

« Répliques » (octobre 2015) que « l’antisémitisme on le tétait au lait de sa mère dans les pays musulmans », phrase empruntée au sociologue Smaïn Laacher, français d’origine algérienne. Par deux fois il fut relaxé. Malgré cela, il n’a reçu aucun soutien de la part du directeur du Mémorial de la Shoah retranché derrière une fausse neutralité.

La faute de Georges Bensoussan ? Avoir écrit des livres : « Les Territoires Perdus de la République » publié en 2002 et réédité en 2015 puis « Une France Soumise » publié en 2017 et « Le nouvel antisémitisme », ouvrage collectif publié en 2018. Tous ces livres dénoncent, faits à l’appui, l’origine de ce mal qui gangrène notre pays : l’islamisme.

Le Mémorial de la Shoah dont la vocation est de lutter contre l’antisémitisme sous toutes ses formes, au nom des Juifs exterminés, se devait de soutenir Georges Bensoussan, figure intellectuelle emblématique de cette Institution, pour son travail exemplaire et courageux. Lanceur d’alerte, il est une des sentinelles les plus précieuses de notre société.

C’est pour le punir d’avoir dit la vérité que Georges Bensoussan a été congédié de façon ignoble par le Directeur du Mémorial de la Shoah. C’est encore pour le punir que Jacques Fredj a œuvré pour l’exclure du séminaire de formation prévu en octobre 2018 en Israël, au mépris de l’engagement pris par le Président Éric de Rothschild en juin dernier. Enfin, il a été jusqu’à ordonner à ses collaborateurs d’interdire à Georges

Bensoussan tout accès au Mémorial, sous quelque forme que ce soit, le reléguant ainsi au rang de pestiféré.

Nous n’irons pas au dîner de soutien du Mémorial de la Shoah tant que son directeur Jacques Fredj abusera de son pouvoir de manière dictatoriale, et ceci en opposition totale avec l’éthique du Mémorial.

Par son refus de nommer explicitement le nouvel antisémitisme, à savoir l’islamisme, il préfère chanter le « vivre ensemble et le pas d’amalgame » en ces temps où l’on assassine des Juifs parce que Juifs. Monsieur Fredj s’est conduit comme un dhimmi parce qu’il connaît la vérité mais, par soumission et petits arrangements avec la pensée correcte, par lâcheté, il s’est débarrassé d’un collaborateur exceptionnel pour s’enfermer dans l’omerta afin de garder son poste. Nous ne devons pas cautionner un tel comportement qui insulte la mémoire des disparus, la communauté juive et la vérité ; il est donc primordial que chacun soit informé des basses œuvres du Président Jacques Fredj.

Evelyne Tschirhart

Voilà pourquoi nous n’irons pas au dîner du Mémorial de la Shoah, le 10 octobre prochain. ET♦

*Evelyne Tschirhart ex-donatrice

Voir également :
Mémorial de la Shoah – Georges Bensoussan : « O tempora, O mores »
Procès Georges Bensoussan : séisme et répliques
5 Juillet 2018 : Claude Lanzmann – Georges Bensoussan
Georges Bensoussan : « La société juive n’échappe pas aux conflits de classes »
Lettre à Monsieur Fredj Directeur du Mémorial de la Shoah

16 commentaires

  1. Comment pouvez vous expliquer le fait que des musulmans tuent des juifs, et sont donc antisémites comme vous le dites, alors que ce sont des juifs des hautes sphères financières qui ont créé le problème et continuent à l’aggraver. On en arrive donc à évoquer le sionisme. Comment pouvez vous expliquer cela? Merci.

    J’aime

    • 1) Il ne fait pas de doute que les musulmans détestent les non musulmans: Juifs, Chrétiens et non-croyants. Ce n’est pas nouveau et cela remonte à Mahomet. Ils agissent parce qu’ils sont très nombreux dans les pays occidentaux et la question du nombre est déterminante comme chacun sait. D’autre part, notre pouvoir politique, notre justice sont d’une faiblesse totale à l’égard des crimes et délits commis par des musulmans au nom d’Allah. Cette attitude de laxisme est voulue. Il ne faut pas oublier les accords qui ont été signés par les pays européens, donc la France dans les années 1973, avec l’OCI, l’organisation de la coopération islamique, qui exigeait que l’on accueille des ressortissants des pays arabo-musulmans (contre du pétrole) et pour le soutien à la « Palestine ». (Voir à ce sujet les livres de Bat Ye’or: Eurabia et « L’Europe et le spectre du califat » (Les Provinciales)2010. Tout cela pour dire que nous ne faisons qu’appliquer cette politique ! Voir aussi mon article sur Mabatim: « L’ISESCO et l’enseignement ». Ajoutons que ces accords se sont poursuivis avec la signature du Pacte de Marrakech en 2018.
      2)Vous évoquez à juste titre les Juifs des hautes sphères : Soros, Attali, Minc, Rothschild, mais aussi des non Juifs: Klaus Schwab, Rockefeller, Bill Gates et les autres. Ceux qui représentent les GAFAM. Ces grands financiers ont la prétention de changer le monde et d’étendre leur pouvoir sur les humains. C’est pourquoi ils veulent la disparition des Nations et, en France nous constatons que leur projet est bien à l’oeuvre. L’invasion islamique fait partie du projet. (Voir Soros qui finance les ONG pour faire venir les migrants mais pas que).
      3) pouvez-vous préciser votre phrase: « on en arrive donc à évoquer le sionisme » ?

      J’aime

      • Bonjour
        On en arrive à évoquer le sionisme car je pense que ce qui se passe est le fait des sionistes. Soros a déclaré il y a longtemps qu’il n’était pas sioniste mais, à mon avis, c’est un mensonge. Les milieux financiers juifs, Rothschild en tête, ont prétendu longtemps être étrangers à ce qui se passait en Israël, c’est à dire la création de cet état, jusqu’à la guerre des 6 jours où ce dernier a été subitement reconnu par le gouvernement américain. En réalité, à mon avis, la haute finance judéo anglo saxonne, sioniste, finançait discrètement le création du pays pour peut-être (une supposition) un jour pouvoir s’y replier et devenir le centre du mondialisme avec, comme capitale Jérusalem. Il ne faut oublier les paroles de Théodore Herlz, parlant d’Israël aux alentours des années 1880/1900: « Du fleuve Égypte à l’Euphrate ». Ce qui, soit dit en passant, pourrait expliquer les attaques « américaines » contre les pays comme la Syrie, le Liban, la Jordanie, l’Égypte, l’Irak, la Palestine et peut-être la Lybie.
        Si j’évoque le sionisme et l’importance de l’évoquer, c’est que cette distinction permettrait de disculper le peuple juif et de ne pas l’assimiler aux monstres mondialistes juifs. Parce que, de plus en plus, les populations regardent les juifs en général comme les responsables de tout ce qui se passe et se rendent compte que le problème n’est pas l’islam mais ceux qui l’utilisent pour parvenir à leurs fins.
        Qu’en pensez vous?

        J’aime

        • Donc la « société ouverte » voulue par Soros serait le fait du sionisme ? Là, je ne vous suis pas du tout. Qu’il y ait de grandes fortunes israéliennes qui soutiennent la société ouverte, c’est possible mais ce n’est pas le sionisme qui motive ces gens, c’est l’argent. La société israélienne, comme toutes les sociétés modernes, est divisée. On voit bien que ce qu’il se passe à Tel-Aviv, ouverte à toutes les « libertés », Gay pride, start up Nation, s’oppose à Jérusalem. Comme toute société démocratique, elle a ses contradictions. Je vous engage à lire « Les Vertus du Nationalisme » de Yoram Hazony qui, contrairement aux tenants de la société ouverte, montre que le nationalisme est le meilleur système pour le peuple. Il a écrit aussi un excellent livre :L’État Juif sionisme, postsionisme et destins d’Israël », dans lequel il montre les luttes internes et la volonté de certains de créer un état non juif.

          J’aime

  2. C’est avec un immense soulagement que j’accueille le départ du mémorial de la Shoah de Monsieur Bensoussan . Qu’un individu raciste soit dans une institution dont le but est de déconstruire ce qui conduit aux génocide m’était extrêmement douloureux . Je vais enfin refrequenter ce lieu si remarquable .

    J’aime

    • Raciste, Georges Bensoussan ? Vous devez vous tromper de personne car il vient de recevoir le Grand Prix de la Laïcité ! Les racistes ce sont ceux qui tuent les Juifs et les Chrétiens au nom d’Allah.
      « Déconstruire ce qui conduit aux génocides », dites-vous; Pour déconstruire il faut savoir quelle est l’origine et le fondement de cette construction, de cet antisémitisme auquel nous devons faire face aujourd’hui. Et pour cela, encore une fois, il faut le nommer ce que ne font ni J.Fredj ni son acolyte Helbronn. Traiter G. Bensoussan de raciste, c’est être dans une ridicule erreur mais c’est insulter un homme, un historien qui a passé sa vie, en tant que chercheur à traquer l’antisémitisme. J’ajouterais que c’est insulter la mémoire de Ilan Halimi, Sarah Halimi, Mireille Knoll, sans oublier tous les autres, qui ont été lâchement assassinés parce que Juifs, par des Musulmans.
      Alors raciste G. Bensoussan ? J’espère que votre douleur va d’abord aux aux victimes…

      J’aime

  3. Vu de province, tous ces événements sont incompréhensibles et cette chasse aux sorcières semble dérisoire devant les vrais raisons sur la monté du racisme et de l’antisémitisme, avec le danger de voir tout le travail passé du mémorial, être amoindri au moment où ces risques augmentent et qu’il serait temps d’ouvrir les yeux sur les causes.
    Pierre

    J’aime

    • En effet, refuser de cibler la provenance de ce nouvel antisémitisme nuit gravement au travail accompli par le mémorial depuis sa création. L’omerta du Directeur du Mémorial sur le nouvel antisémitisme l’a conduit à exclure Georges Bensoussan qui, lui, a osé nommer l’origine de cette nouvelle guerre contre les Juifs (et les non Juifs). Et c’est pour que la vérité sorte de l’ombre que ce texte a été écrit ! Il ne s’agit pas d’une chasse aux sorcières mais de dénoncer l’origine de ce nouvel antisémitisme afin de pouvoir le combattre. Si nous ne devons jamais oublier la Shoah, il est de notre devoir ne pas abandonner les vivants en occultant les causes de ce nouvel antisémitisme.
      Evelyne Tschirhart

      J’aime

  4. Il est très étonnant que le directeur du Mémorial ne se soit jamais, à notre connaissance, exprimé par écrit sur les raisons du non-soutien de Georges Bensoussan, dans ces procès successifs et surtout ne se soit jamais expliqué sur les raisons de son renvoi de son poste d’éditorialiste et d’enseignant du Mémorial?
    Il est encore temps de les exiger afin que les donateurs soient éclairés avant d’en poursuivre leur soutien financier.

    J’aime

  5. extraordinairement bien dit
    et avec concision
    ce Fredj devrait être lui limogé
    il l est déjà de notre mémoire
    jpl

    J’aime

  6. En plus, le Mémorial de la Shoah s’est compromis avec le projet Aladdin (projet de l’Unesco, soutenu par le Maroc, l’Espagne, le Qatar, etc..;) qui vise, sous prétexte de faire reconnaître la Shoah par le monde Musulman, à réécrire l’histoire des Juifs de ce monde Musulman, avec la fable, le mythe d’une « coexistence harmonieuse » et «  »fraternelle », par le négationnisme de la Dhimma qui n’aurait été qu’une simple « protection » innocente!
    Seul le mouvement Sioniste serait prétendument venu perturber cette fameuse « coexistence harmonieuse ».
    C’est la collection « Histoire partagée » du projet Aladdin (éditions Taillandier)
    Pour lutter contre le négationnisme de la Shoah, le Mémorial de la Shoah accepte le négationnisme de la Dhimma: tant pis pour les Juifs d’Orient!
    Message ultime du projet Aladdin, soutenu par le Mémorial de la Shoah: puisque les Juifs étaient si « heureux » » sous domination Musulmane, l’indépendance et la souveraineté Juives en Eretz Israël étaient inutiles: cet état Juif qui agace tout le monde n’a qu’à disparaître, etc…
    C’est malhonnête et répugnant d’un bout à l’autre!
    Le Mémorial de la Shoah est malheureusement corrompu « beyond repair »..!

    J’aime

  7. Madame,
    Excellente initiative que votre appel à l’égard « du bal des notables » du Mémorial, dans laquelle est particulièrement visée M.Fredj, auquel il faudrait ajouter plusieurs autres (le vice-président Helbronn et des administrateurs..)
    J’ai moi-même écrit une longue lettre à M.Fredj pour lui faire part de mon désappointement, de mes sentiments à son égard, sans ménagement, et de ma solidarité avec G.Bensoussan, trahi par les siens.
    Cette lettre a été publié sur Facebook par un ami.
    Tant que ces « juifs de cour » administreront le Mémorial, je ne ferai plus de dons.
    Quelle tristesse que ce conflit, alors que le Mémorial a fait un travail historique, mémoriel et pédagogique remarquable. Les noms de biens des proches de beaucoup d’entre nous figurent sur les murs….
    Mais, aujourd’hui il est temps de s’occuper des vivants et d’avoir le courage de nommer l’ennemi qui tue des juifs, parce que juif : l’islamisme/ le salafisme qui prospère dans les cités et des banlieues . Le récent sondage de l’Institut Montaigne témoigne de la montée en puissance du danger de cette lèpre.
    Merci encore pour votre lettre.
    Bien à vous
    Bernard SAIDEMANN

    J’aime

  8. Tout à fait d’accord avec vous.
    J’avais écrit une lettre en ce sens au directeur du Mémorial qui m’a contacté par téléphone pour me dire, en gros que Georges Bensoussan n’avait pas été viré, mais étant enseignant, il avait fait valoir ses droits à la retraite.
    Je dois vous dire que je n’ai pas été convaincu par son argumentation …

    A noter que parmi la meute de ceux qui se sont portés partie civile contre GB figurent aussi l’UEJF ….

    J’aime

Laisser un commentaire. Il sera visible dès sa validation.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s